Entretien personnel gratuit

080 080 08 81

Lundi - vendredi : 08h00 - 20h00

Prenez rendez-vous

La pression auriculaire n’est pas toujours sans danger

La pression auriculaire peut survenir dans des circonstances ordinaires et être provoquée par des phénomènes tout à fait inoffensifs. Mais si elle se prolonge, elle peut aussi être le signe d’un défaut de ventilation de l’oreille ou révéler un problème de santé.

Qu’est-ce que la pression auriculaire ?

Une pression désagréable dans les oreilles est une sensation que tout le monde connaît. Lorsqu’elle survient alors que vous conduisez en altitude, ou pendant les phases de décollage ou d’atterrissage d’un avion, il s’agit d’un phénomène anodin lié aux variations de pression atmosphérique. Parfois, la pression auriculaire peut perdurer. Elle se manifeste par une gêne ou une douleur, une sensation d’engourdissement ou de pression dans l’oreille et une baisse de l’audition. Si ces sensations ne disparaissent pas avec le temps ou si elles ne sont pas éliminées par la déglutition ou les bâillements, il existe peut-être un problème d’égalisation de la pression auriculaire ou une inflammation de l’oreille. Dans ce cas, votre médecin ORL analysera vos symptômes et vous prescrira un traitement adapté.
ohrendruck

Quelles sont les causes de la pression auriculaire ?

Lorsqu’il existe une différence de pression d’air au niveau de l’oreille moyenne, la membrane du tympan se déforme légèrement vers l’intérieur ou vers l’extérieur, provoquant une désagréable sensation de pression dans l’oreille. Si ce phénomène a lieu en avion ou dans un tunnel, il suffit de bâiller, de déglutir ou de mâcher un chewing-gum pour égaliser la pression auriculaire. Mais lorsque la ventilation des conduits auditifs est insuffisante, une pression anormale perdure. Une sensation de pression continue dans l’oreille est souvent liée à un défaut de ventilation au niveau de la trompe d’Eustache. La trompe d’Eustache (ou trompe auditive) est un canal étroit qui relie l’oreille moyenne et le nasopharynx. Au cours de la déglutition, la trompe d’Eustache s’ouvre un court instant, puis se referme pour favoriser l’égalisation de la pression.

L’origine d’un trouble de ventilation des conduits auditifs peut varier : chez les enfants, il provient souvent d’une hypertrophie des amygdales (ou polype, dans le langage courant). Chez les adultes, il est généralement dû à un rétrécissement de la zone cartilagineuse ou osseuse de la trompe d’Eustache. Au cours d’un rhume, la trompe d’Eustache peut être anormalement gonflée. C’est pourquoi la pression auriculaire est plus fréquente en hiver. Si la respiration nasale est obstruée pendant un certain temps à cause d’un refroidissement ou d’une fracture de la cloison nasale, par exemple, la ventilation au niveau de l’oreille moyenne est diminuée, entraînant une sensation de pression dans l’oreille.

Cependant, au-delà des troubles de ventilation des conduits auditifs, il existe d’autres causes pouvant expliquer une pression auriculaire :

  • Une greffe dans l’oreille peut provoquer une sensation de pression.
  • Lorsqu’il existe une inflammation du canal de l’oreille ou du tympan, de nombreux patients ressentent de la pression au niveau des oreilles.
  • La pression auriculaire, ainsi que des bruissements ou bourdonnements d’oreilles peuvent être les premiers signes d’une surdité brusque.
  • Un tympan endommagé peut également être responsable de la pression auriculaire.
  • Une pression dans l’oreille d’origine psychologique, causée par le stress, est également possible.
  • La tension dans la colonne vertébrale ou au niveau de la mâchoire peut également provoquer une pression auriculaire. Une pression dans l’oreille, associée à des maux de tête et à des douleurs de la mâchoire sont des symptômes courants chez les personnes qui grincent des dents la nuit.

Pour connaître les causes d’une pression auriculaire persistante, vous devriez consulter sans tarder un médecin ORL, surtout si vous présentez d’autres symptômes tels que des acouphènes, des vertiges et des douleurs d’oreille.

Comment prévenir la pression auriculaire ?

ohrendruck2
Les mesures préventives diffèrent selon les causes de la pression auriculaire :

  • Une hygiène de l’oreille appropriée empêche la formation de bouchons de cérumen. Lors du nettoyage de l’oreille, le cérumen ne doit pas être poussé trop loin dans le conduit auditif. C’est pourquoi de nombreux médecins recommandent de faire preuve de prudence lorsque vous utilisez des cotons-tiges.
  • La réduction du stress est importante, non seulement pour prévenir une pression auriculaire induite par des causes psychologiques, mais aussi pour éviter une perte soudaine de l’audition. Les exercices de relaxation peuvent être utiles mais, bien souvent, il est également nécessaire de modifier son hygiène de vie.
  • Les personnes sujettes aux problèmes de pression auriculaire l’hiver peuvent utiliser en prévention des pulvérisations nasales afin de décongestionner la trompe d’Eustache. Mais attention : la plupart des pulvérisateurs nasaux ne doivent pas être utilisés au-delà de quelques jours !

Comment traiter la pression auriculaire ?

Traiter la pression auriculaire due à la conduite en altitude ou à un voyage en avion est généralement aisé : mâcher un chewing-gum, déglutir ou bâiller permet d’égaliser la pression dans l’oreille. Si cela ne suffit pas, vous pouvez vous pincer le nez et respirer par la bouche.

Mais s’il existe des problèmes de santé, appliquer ces méthodes ne suffit pas à faire disparaître la pression auriculaire. Dans ce cas, la première chose à faire est de consulter son médecin pour découvrir l’origine des symptômes. Les traitements varient selon les facteurs déclencheurs :

  • L’inflammation du conduit auditif externe est traitée à l’aide d’une pommade ou de gouttes auriculaires, qui contiennent habituellement des antibiotiques ou de la cortisone.
  • Les pulvérisations nasales décongestionnant la trompe d’Eustache aident à réduire son inflammation aiguë et son gonflement.
  • Si un bouchon de cérumen est la cause de la pression auriculaire, il doit être retiré par irrigation de l’oreille.
  • Une perte auditive soudaine est traitée initialement à l’aide de perfusions destinées à améliorer la circulation.
  • Si les tensions musculaires sont à l’origine des troubles, des médicaments ou des massages s’avèrent efficaces. En cas de bruxisme, une gouttière peut être utile.
  • Parfois, une intervention chirurgicale visant à enlever les amygdales ou à éliminer un éventuel problème de congestion nasale est indispensable.

La perte auditive due au bruit est – après la presbyacousie survenant avec l’âge – la deuxième cause la plus fréquente de la détérioration de l’ouïe. Car ceux qui s’exposent à des bruits sonores élevés fréquemment subissent des préjudices prouvés de leur audition. Cependant il existe des situations quotidiennes où une bonne ouïe est indispensable. Une protection auditive sur mesure vous protège de ces moments de fréquences nuisibles tout en vous laissant une perception sonore tout à fait naturelle.

Convenez maintenant d’un rendez-vous dans une filiale Amplifon pour un entretien sans engagement pour en apprendre plus sur les différents types de protections auditives et la façon dont elles fonctionnement. Vous trouverez une protection idéale pour chaque situation. Le meilleur moyen de lutter contre la surdité, c’est une bonne prévention.

Prenez rendez-vous

La pression auriculaire n’est pas toujours sans danger
3.5 - 55 Ratings