Entretien personnel gratuit

080 080 08 81

Lundi - vendredi : 08h00 - 20h00

Prenez rendez-vous

Bourdonnements d’oreille : un bruit continu dans le silence

Que faire en cas de bourdonnements d’oreille ? Le phénomène représente encore un mystère pour la médecine. La bonne nouvelle est que les bourdonnements d’oreille disparaissent parfois aussi spontanément qu’ils sont apparus.

Qu’est-ce-que les bourdonnements d’oreille ?

On définit comme bourdonnements d’oreille la perception de bruits monotones qui ne sont pas produits par les sources sonores de l’environnement. Il peut s’agir d’un souffle, de grésillements, de bourdonnements, d’un bruit aigu, de sifflements ou de tintements, mais aussi d’un tic-tac ou d’un pépiement, ou bien parfois même de sensations complexes qui rappellent des voix ou de la musique. Les bourdonnements d’oreille sont en réalité des acouphènes, mais l’on décrit fréquemment comme bourdonnements d’oreille les acouphènes apparaissant occasionnellement et déclenchés par le bruit, la musique à fort volume ou le stress.

Quelle est l’origine des bourdonnements d’oreille ?

Les bourdonnements d’oreille sont parfois en rapport avec les bruits produits par le corps. On peut cependant exclure le plus souvent les sources sonores internes de la liste des origines possibles.
Young teenager girl covering ears with her hands isolated on white background

Les acouphènes objectifs

Si les acouphènes surviennent en synchronisation avec le pouls, il peut éventuellement s’agir de troubles de la circulation dans l’oreille ou ses environs : des turbulences se produisent dans les vaisseaux sanguins rétrécis par une artériosclérose et celles-ci génèrent de légers bruits de flux d’air. Les bourdonnements d’oreille liés à l’hypertension ou l’artériosclérose peuvent apparaître occasionnellement, c’est-à-dire quand la pression sanguine est particulièrement élevée en raison du stress ou d’une activité physique.

Les déformations des vaisseaux, les néoplasmes bénins, les tumeurs ou les dangereux anévrismes (caillots qui obstruent un vaisseau) peuvent également causer ou amplifier des bruits de flux d’air.

Les bourdonnements d’oreille trouvent parfois leur origine dans la tension des muscles de la nuque et de la mâchoire, dont les contractions spontanées dans l’oreille moyenne sont perceptibles sous forme de grésillements ou de clics. L’apparition des bourdonnements d’oreille en même temps que des maux de tête est une indication claire de contraction musculaire, susceptible d’être déclenchée par des modifications dégénératives dans la région des vertèbres cervicales.

Les acouphènes subjectifs

Les acouphènes dits subjectifs ne peuvent être entendus que par vous. Cela ne signifie pourtant pas que vous les imaginez. Ces bourdonnements ont eux aussi une origine. Celle-ci est très souvent liée à une perte d’audition.

Les fréquences dans lesquelles le bourdonnement d’oreille apparaît sont justement celles que vous ne pouvez souvent plus percevoir. Les pertes d’audition, si elles sont liées à un dommage des cellules auditives ou du nerf auditif, entraînent l’absence du signal attendu par le cerveau. Si tel est le cas, celui-ci a tendance à improviser. Les bourdonnements d’oreille sont en ce sens comparables aux douleurs fantômes et aux sensations fantômes : les douleurs ou stimuli souvent ressentis dans les membres amputés n’ont aucune origine objective, mais sont bien réels pour les personnes concernées.

En outre, les bourdonnements d’oreille peuvent être déclenchés par les médicaments. Ils figurent souvent parmi les effets secondaires. Certains antibiotiques et diurétiques précis peuvent se révéler particulièrement néfastes pour les oreilles. Si vous avez tendance à souffrir de bourdonnements d’oreille mais que vous devez prendre ces médicaments, il est important de le signaler à votre médecin.

Un refroidissement accompagne parfois les bourdonnements d’oreille, ce qui peut être le symptôme d’un début d’otite. Lorsque l’inflammation décroît, les bruits disparaissent généralement eux aussi. Une tension artérielle faible peut également causer des bourdonnements d’oreille. Ainsi, les étourdissements accompagnés de palpitations et de bourdonnements d’oreille pendant la grossesse sont typiques de l’hypotonie.

Comment lutter contre les bourdonnements d’oreille ?

D’une part, tout ce qui combat la perte d’audition combattra naturellement les acouphènes : la musique à fort volume dans les écouteurs ou le bruit prolongé sans protection auditive sont dangereux pour vos cellules auditives. Les bourdonnements d’oreille suite à l’écoute d’une musique forte ne sont généralement pas une raison de s’inquiéter outre mesure, car les oreilles se rétablissent la plupart du temps. Cependant, si les petits dommages s’accumulent suite à une exposition répétée au bruit, la perte d’audition sera manifeste à un moment où un autre.

Les bourdonnements d’oreille peuvent également être combattus lorsqu’une perte d’audition naissante est traitée à temps. Si vous remarquez une perte d’audition, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un audioprothésiste avant même de vous rendre chez le médecin. Il est également important de noter qu’une personne sereine est mieux armée pour lutter contre les bourdonnements d’oreille. Une quantité de sommeil suffisante et un mode de vie globalement sain avec une activité physique en plein air sont des atouts certains.

Que puis-je faire contre les bourdonnements d’oreille ?

Que faire en cas de bourdonnements d’oreille ? Infusions qui stimulent la circulation du sang, anti-inflammatoires pour stopper une éventuelle inflammation de l’oreille, anesthésique local ou encore médicaments agissant directement sur le cerveau : il n’existe en fait pas de médicament contre les acouphènes de type subjectif dont les effets se soient avérés convaincants. Les naturopathes proposent des méthodes et des médicaments homéopathiques que beaucoup de patients considèrent comme efficaces. Il est en outre important que vous évitiez les environnements trop calmes, afin de vous divertir et de ne pas trop vous concentrer sur ces bruits légers. Le bruit des feuillages, du vent, un CD contenant des bruits de la nature ou de la musique, la radio : tout ce qui peut vous détendre constituera un bruit de fond adapté. La thérapie conversationnelle, combinée avec l’apprentissage de techniques de relaxation actives, sont réputés efficaces.

Cette approche thérapeutique a pour but de vous faire comprendre que si vous ne prêtez plus attention aux acouphènes, votre cerveau les considérera comme anodins et les atténuera. Mais si les bourdonnements d’oreille vous causent du stress, vous les ressentirez comme menaçants et les entendrez avec plus d’intensité, car le bruit semblera plus important à votre cerveau. En partant d’une sorte de rétroaction positive, vous vous entraînez pour ainsi dire à la perception des bourdonnements d’oreille, qui risquent donc de passer de l’état de gêne occasionnelle à celui d’acouphène chronique.

Rester détendu

Ignorer les bourdonnements d’oreille : voilà qui est plus facile à dire qu’à faire. Mais cela est possible grâce à quelques astuces. Une musique douce peut par exemple vous aider à vous endormir. De nombreux appareils auditifs apportent une aide efficace en cas d’acouphènes : le masqueur d’acouphènes. Celui-ci produit un bruit léger qui permet d’étouffer l’acouphène.

Si vous avez parfois du mal à comprendre les personnes avec qui vous parlez ou si vous n'entendez plus le pépiement des oiseaux et le chant des grillons, il ne faut pas prendre cela à la légère. Un test auditif professionnel vous permettra déjà de vérifier si votre audition est correcte.

Pour bénéficier d'un test auditif professionnel gratuit, prenez dès à présent rendez-vous dans un magasin spécialisé Amplifon.

Prenez rendez-vous

Bourdonnements d’oreille : un bruit continu dans le silence
3 - 12 Ratings