Entretien personnel gratuit

Prenez rendez-vous

Lundi - vendredi : 08h00 - 20h00

Surdité totale

Comment éviter la surdité et ce que vous devez savoir sur la perte d’audition

Les experts parlent de surdité totale en cas de dysfonctionnement intégral de l’organe de Corti ou d’autres fonctions de l’oreille interne, engendrant l’incapacité d’entendre. Une surdité peut survenir à la fois avant et après la naissance. Les causes, les méthodes de traitement et les perspectives d’amélioration sont très variables.

Qu’est-ce que la surdité ?

L’otologie parle de surdité lorsque les fonctions de l’organe de Corti, du nerf vestibulaire (comprenant le nerf de l’équilibre et le nerf auditif), ou les fibres cochléaires (parties du nerf vestibulaire) ont complètement disparu. Les médecins assimilent une perte d’audition quasi totale à une surdité clinique bien que, dans certains cas, l’audiométrie détecte encore une activité au niveau de l’oreille interne.

La surdité est un mot général qui englobe d’autres termes, tels que la perte auditive sévère, la perte de l’ouïe, la déficience auditive sévère et la surdité résiduelle.

Pourtant, environ 98% des personnes qui ne peuvent pas entendre présentent une audition résiduelle. Ils ne perçoivent pas de manière autonome les stimuli acoustiques mais peuvent en revanche, dans de nombreux cas, récupérer une partie de leur capacité auditive avec un appareil auditif ou un implant cochléaire.

Chez les personnes sourdes, la communication passe à la fois par le langage des signes, l’écriture et le langage. Une personne sourde d’une seule oreille peut entendre et communiquer normalement, mais n’est pas en mesure de savoir de quelle direction proviennent les sons. On parle de surdité acquise lorsque les personnes deviennent sourdes à l’adolescence ou à l’âge adulte, après l’apprentissage du langage.

Quelles sont les causes de la surdité ?

Selon le type de la surdité dont vous souffrez, il existe divers facteurs déclenchants. Les causes de la surdité prénatale congénitale peuvent être :

  • La rubéole congénitale : l’infection de la rubéole se transmet de la mère à l’enfant à naître à travers le placenta
  • La toxoplasmose maternelle transmise par les animaux
  • L’hérédité
  • L’incompatibilité fœto-maternelle avec ictère nucléaire : cette incompatibilité rhésus cause de graves dommages au niveau du système nerveux central de l’enfant
  • La syphilis
  • Diverses maladies telles que le syndrome d’Usher ou le syndrome de Waardenburg
  • La prise de certains médicaments

En outre, un manque d’approvisionnement en oxygène lors de l’accouchement ou un traumatisme mécanique à la naissance peuvent induire une surdité.

Une surdité acquise plus tard est souvent la conséquence d’une autre maladie. Il faut citer la rougeole, la scarlatine, une inflammation virale du cerveau (encéphalite), la tuberculose, une infection chronique de l’oreille moyenne et l’inflammation des méninges (méningite). De même, une blessure causée par un coup, l’exposition à de fortes variations de pression (barotraumatismes) sont les causes les plus courantes de surdité acquise. Les fractures du crâne peuvent également entraîner une perte totale de l’ouïe. Une surdité unilatérale peut aussi être le résultat d’une perte soudaine de l’audition. Enfin, la prise de certains médicaments augmente le risque de surdité ou de perte auditive.

Comment prévenir la surdité ?

Les femmes enceintes devraient consulter régulièrement et vérifier que leurs vaccinations sont bien à jour. Afin de protéger l’enfant à naître, elles ne devraient pas prendre de médicaments pendant leur grossesse avant d’avoir demandé l’avis de leur médecin ou gynécologue.

En outre, les adultes qui n’ont pas été vaccinés durant l’enfance ou qui n’ont pas effectué leurs rappels devraient se faire vacciner ou mettre à jour leurs vaccinations les plus importantes.

Ne faites de la plongée qu’après avoir passé un test d’aptitude. Seul un médecin spécialiste est suffisamment qualifié pour vous éclairer sur les risques que vous courez personnellement en vous exposant à des variations de pression.

Utilisez systématiquement une protection auditive professionnelle dans un environnement bruyant.

Avant de prendre des médicaments, vous devez lire attentivement la notice et vérifier que la perte d’audition ne fait pas partie des effets secondaires. Si tel est le cas, demandez à votre médecin quels sont les risques encourus et éventuellement s’il existe des traitements alternatifs.

Faites attention aux rhumes et veillez toujours à ce que l’oreille moyenne reste suffisamment ventilée. Si l’un des membres de votre famille est touché par la surdité sévère, vous devriez faire contrôler votre audition régulièrement par un spécialiste.

Que puis-je faire pour lutter contre la surdité ?

Si vous sentez que vous commencez à devenir sourd, votre audiologiste établira un diagnostic précis en utilisant des méthodes et des tests de mesure modernes. Il déterminera les causes de votre surdité et si votre audition est endommagée de façon permanente. Par conséquent, vous devriez consulter au premier signe de perte d’audition et demander conseil à un professionnel qui vous expliquera les causes de votre désordre auditif et les options de traitement. Dans de nombreux cas, une aide auditive, combinée à un entraînement auditif, peut contribuer à restaurer partiellement l’audition en dépit d’une surdité sévère.

Lorsqu’il existe une surdité bilatérale due à un dysfonctionnement du centre auditif situé dans le cerveau, un implant cochléaire peut être une solution, à condition que le nerf auditif soit intact. Les prothèses auditives électroniques peuvent pallier un dysfonctionnement de l’oreille interne chez les patients sourds. Les chances de succès et le résultat varient selon les cas.

De nombreuses associations et groupes d’entraide répondent aux besoins des personnes sourdes. Les personnes atteintes de surdité peuvent nouer des contacts avec d’autres membres et obtenir de précieux conseils qui les aideront à mieux vivre avec leur handicap au quotidien.

Surdité totale
3.3 - 3 Rating[s]