Entretien personnel gratuit

Prenez rendez-vous

Lundi - vendredi : 08h00 - 20h00

La surdité

La surdité n’est pas inguérissable

La perte d’audition ou surdité signifie que les patients ne parviennent généralement plus à entendre d’une ou des deux oreilles. Une surdité congénitale ou acquise est un réel handicap pour celui qui en est victime. Cependant, elle peut être en partie guérie dans certains cas.

Qu’est-ce que la surdité ?

Pour évaluer le degré de surdité, on mesure les fréquences de son entendues par les patients et le volume sonore auquel celles-ci sont perçues. Si une perte auditive d’au moins 60 dB est présente dans la gamme des basses fréquences (125-250 hertz) et une perte auditive d’au moins 100 dB dans les autres gammes de fréquences, on parle de surdité complète d’un point de vue médical. Si vous souffrez d’une perte d’audition comprise entre 85 et 100 dB, vous pouvez encore légèrement percevoir des sons. Cependant, si vous pouvez entendre quelques sons isolés, il vous est impossible de prendre part à une conversation. Etant donné que les personnes sourdes de naissance ne peuvent pas entendre leurs interlocuteurs, il est pour elles difficile, voire impossible, d’apprendre correctement le langage.

Quelles sont les causes de la surdité ?

Environ 15% des patients souffrent de surdité depuis la naissance (surdité prénatale), les autres personnes touchées ont perdu la capacité d’entendre au cours de leur vie (surdité postnatale). Dans ce cas, il est important de savoir si la surdité s’est déclarée avant le développement du langage (pré-linguale) ou après l’apprentissage de la parole (post-linguale). Toutes les formes de surdité peuvent avoir des causes différentes.

La surdité prénatale

La surdité développée avant la naissance est causée principalement par deux facteurs. D’une part, le dysfonctionnement auditif peut être héréditaire. Dans ce cas, il existe une malformation d’une ou de plusieurs parties de l’oreille, de sorte qu’il est impossible à la personne concernée d’entendre normalement. D’autres organes sensoriels, tels que les yeux, sont souvent également malformés. Dans d’autres cas, la surdité est due à des dommages toxiques ou infectieux. Des dégâts toxiques peuvent se produire à cause de médicaments ototoxiques (qui endommagent les oreilles) ou à cause d’une consommation de nicotine ou d’alcool par la mère pendant la grossesse, par exemple. Plus rarement, la surdité congénitale est la conséquence d’un trouble métabolique.

La surdité péri et postnatale

Des complications au cours de l’accouchement peuvent également entraîner une surdité de l’enfant. Les naissances prématurées ou un arrêt respiratoire avec un manque d’oxygène peu après la naissance peuvent notamment conduire à une perte d’audition. Plus tard, des infections telles que la rougeole, les oreillons ou l’otite moyenne chronique sont susceptibles de conduire à la même issue, au même titre que les maladies cérébrales ou les dommages causés par les médicaments toxiques.

Comment prévenir la surdité ?

Une prévention de la surdité héréditaire n’est pas possible. Certaines maladies prénatales ou les complications à la naissance conduisant à la surdité peuvent aussi être difficiles à anticiper. Cependant, les femmes enceintes peuvent prendre des mesures pour réduire le risque de dommages causés à l’audition de leur enfant. Elles doivent éviter l’alcool et la nicotine, par exemple, ainsi que les médicaments ototoxiques. Il est aussi recommandé aux femmes enceintes de se faire vacciner contre les infections (par exemple la syphilis ou la rubéole). Même si votre ouïe vous paraît normale, pensez à consulter un spécialiste si vous êtes confronté à une perte auditive subite ou à un engourdissement temporaire. Celui-ci vous aidera à déterminer la cause de votre trouble et vous conseillera sur les options de traitement envisageables. Un diagnostic le plus précoce possible et un traitement adapté de la perte d’audition sont importants, dans la mesure où ils peuvent empêcher l’apparition de dommages sérieux et d’une maladie aiguë.

Que puis-je faire pour lutter contre la surdité ?

Dans de nombreux cas, aucun remède ne permet de guérir une surdité complète, surtout si le nerf auditif n’est pas intact. En présence d’une capacité auditive résiduelle, une aide auditive peut aider les patients à entendre partiellement. Contrairement aux modèles plus anciens qui s’apparentaient seulement à des amplificateurs sonores, les appareils modernes sont capables d’offrir davantage que l’augmentation des sons. Par exemple, ils filtrent les bruits de fond et les bruits parasites de manière à ce que les conversations et les sons importants soient mieux entendus. Cependant, lorsque les dommages auditifs sont trop importants, un appareil auditif n’est pas en mesure d’offrir une réelle amélioration.

Si le nerf auditif est encore intact, il est possible d’opter pour une prothèse de l’oreille interne (implant cochléaire) pour restaurer partiellement l’audition. Ce dispositif convertit le son en impulsions électriques et stimule directement le nerf auditif, afin que son usager puisse entendre les sons. Il est également possible d’équiper des d’enfants sourds depuis leur naissance avec un implant cochléaire afin d’améliorer leur audition et, par là même, de favoriser le développement de la parole. Il faut toutefois que le traitement soit réalisé à temps et que certaines conditions soient remplies :

  • Le nerf auditif doit être intact.
  • La cochlée doit être présente.
  • L’enfant ne doit présenter aucune maladie sous-jacente grave.
  • L’enfant doit avoir envie d’apprendre.

Une formation auditive nécessaire

Les personnes qui utilisent une aide auditive ou un implant cochléaire pour lutter contre la surdité doivent savoir qu’une réelle amélioration ne peut être obtenue que si elles font travailler leur audition de manière active. Elles doivent également se familiariser avec le fait de parler souvent, alors qu’il s’agit pour elles d’une habitude récente ou nouvelle. L’écoute et la parole nécessitent de pratiquer des exercices auditifs et linguistiques, au cours desquels les patients autrefois sourds apprennent à mieux utiliser et développer leur ouïe.

Artikel bewerten