Entretien personnel gratuit

Prenez rendez-vous

Lundi - vendredi : 08h00 - 20h00

Hypoacousie

Hypoacousie / perte d’audition : identifier et traiter les problèmes auditifs

La surdité (aussi appelée hypoacousie) est, pour beaucoup de gens, un problème qui survient uniquement avec l’âge. En réalité, des personnes de tout âge peuvent être touchées. Mais plus tôt une perte auditive est détectée, mieux elle peut être prise en charge.

Qu’est-ce que l’hypoacousie (perte d’audition) ?

Les problèmes d’audition ne surviennent pas seulement avec l’âge ; les bébés peuvent aussi être affectés par la perte d’audition. Et ce problème est très répandu : en France, environ 6% des jeunes âgés entre 15 et 24 ans souffrent d’un problème auditif. Il faut ajouter à ces chiffres les personnes qui ne remarquent pas que leur audition a baissé. A noter que les enfants et les jeunes ne sont pas systématiquement interrogés au cours des enquêtes ; ainsi le nombre de personnes touchées est potentiellement beaucoup plus élevé.

Une hypoacousie (perte auditive) peut se produire à différents degrés : elle varie de la déficience légère, à peine gênante, à la perte totale de l’ouïe. Les formes sont également diversifiées : dans la plupart des cas (environ 85% des personnes touchées), les patients souffrent d’incompréhension de la parole. Quand les bruits forts sont entendus normalement, on parle de perte auditive neurosensorielle, mais les conversations peuvent être difficiles à comprendre, surtout en présence d’un bruit de fond. Plus rarement, les sons sont assourdis (les experts parlent de surdité de transmission). Les sons et les conversations sont alors perçus comme trop faibles et donc mal compris. Dans de rares cas, les deux formes surviennent simultanément chez un même patient.

Quelles sont les causes de l’hypoacousie (surdité) ?

Les raisons d’une perte d’audition sont très variables. Certaines formes sont temporaires, tandis que d’autres mènent à des problèmes auditifs permanents. La surdité aiguë qui survient de manière soudaine peut avoir différentes causes, par exemple :

  • De l’eau qui stagne dans le conduit auditif
  • Un blocage de la trompe d’Eustache, par exemple lors d’un rhume
  • Une otite
  • Une blessure du tympan
  • Un corps étranger dans l’oreille, par exemple, un bouchon de cérumen
  • Une inflammation et un gonflement du conduit auditif
  • Une interruption de la chaîne des osselets causée par une fracture du crâne ou une blessure de l’oreille moyenne
  • La perte subite de l’audition
  • Les maladies infectieuses telles que la rougeole, la scarlatine ou la méningite
  • Les situations de stress intense
  • Un effet secondaire de certains médicaments
  • Un empoisonnement

L’hypoacousie chronique peut être déclenchée, entre autre, par ces facteurs :

  • La cicatrisation et l’inflammation conduisant à une réduction du canal de l’oreille
  • Les malformations congénitales des organes auditifs
  • Une exposition excessive au bruit
  • Des troubles du nerf auditif
  • Une maladie de la colonne cervicale
  • Les maladies métaboliques, telles que le diabète
  • Une maladie du foie, des reins ou une maladie de la thyroïde

En outre, la perte auditive survient également avec l’âge.

Comment prévenir l’hypoacousie (perte auditive) ?

Il est impossible de prévenir tous les types de surdité. Mais certains gestes importants vous aideront à préserver votre audition le plus longtemps possible. Surtout, il est important de consulter un spécialiste si vous soupçonnez une perte d’audition. Celui-ci pourra déterminer à l’aide de tests si vous souffrez d’une perte auditive et la nature de cette déficience. Il pourra également vous prodiguer de précieux conseils et éventuellement vous proposer les options de traitement appropriées. Mais même si vous pouvez entendre au quotidien, assurez-vous que votre audition n’est pas trop surmenée ou même endommagée.

Protégez vos oreilles du bruit !

Assurez-vous de ne pas être trop exposé au bruit, que ce soit pendant votre temps libre ou au travail. Les protections auditives peuvent vous prémunir des risques liés du bruit lors de concerts ou en discothèque, par exemple, mais aussi si vous travaillez avec des machines bruyantes.

Nettoyez correctement vos oreilles !

Une bonne hygiène des oreilles peut empêcher la formation d’un bouchon de cérumen. Cependant, vous devez uniquement utiliser de l’eau chaude pour les nettoyer. Mieux vaut ne pas utiliser de cotons tiges. D’une part, vous risquez de pousser plus loin le cérumen dans l’oreille au lieu de l’enlever ; d’autre part, l’utilisation de cotons tiges risque de blesser votre tympan.

Réduisez le stress !

Le stress peut contribuer au développement d’une déficience auditive. Par conséquent, assurez-vous de faire régulièrement des pauses et de vous détendre suffisamment.

Que puis-je faire contre l’hypoacousie (perte d’audition) ?

Comme pour de nombreux problèmes de santé, il s’agit d’appliquer cette règle de base : plus votre problème auditif sera détecté tôt, plus le traitement sera efficace et les chances de guérison partielles ou complètes. Le traitement de la perte auditive dépend fortement de ses causes. Un bouchon de cérumen peut être facilement retiré, par exemple, tandis qu’une infection de l’oreille doit être traitée avec des médicaments, tandis qu’un blocage du conduit auditif résultant d’un rhume peut être résorbé par l’utilisation d’un spray nasal décongestionnant. D’autres causes sont plus difficiles à éradiquer ; dans certains cas, l’audition peut être endommagée de façon permanente. Cependant, dans ce cas précis, les appareils auditifs peuvent être utilisés et permettent généralement d’améliorer considérablement l’état de l’audition. La perte auditive n’est pas éliminée par un tel dispositif, mais l’ouïe peut être compensée de manière à permettre d’entendre à nouveau. Les aides auditives modernes sont si petites et légères qu’elles sont à peine perceptibles. Le type d’aide auditive le plus adapté à votre cas dépend des causes de votre déficience et de sa forme. Un spécialiste peut vous aider à trouver le bon dispositif auditif.