Entretien personnel gratuit

Prenez rendez-vous

Lundi - vendredi : 08h00 - 20h00

Audition et mémoire: comment les troubles auditifs nuisent-ils à notre capacité de mémorisation?

Actuellement, de plus en plus d’études l’attestent: le lien entre la mémoire et l’audition est bien plus étroit qu’on ne le supposait jusqu’à présent. Des scientifiques américains ont démontré à plusieurs reprises que la perte auditive ne touchait pas uniquement la capacité auditive, mais qu’elle avait également des répercussions sur la mémoire. Dans des études comparatives chez les personnes malentendantes, on a constaté une dégradation des capacités cognitives jusqu’à 43% par rapport aux sujets entendant normalement. Des études européennes sur des enfants âgés de neuf à dix ans ont par ailleurs révélé que le bruit constant nuisait non seulement à l’audition, mais également à la capacité d’apprentissage et à la fonction de mémorisation. Mais dans quelle mesure l’audition et la mémoire sont-elles réellement associées et comment pouvons-nous prévenir les troubles auditifs et la dégradation cognitive?

Une mauvaise audition nécessite le recours aux ressources cognitives du cerveau.

Notre système auditif, mais également notre cerveau, sont des organes extrêmement complexes, dont les fonctionnalités exactes n’ont pas encore été entièrement explorées. Au cours de ces dernières années, de plus en plus de centres de recherche se sont penchés sur la question de savoir s’il existait un lien entre l’ouïe et la pensée, et dans quelle mesure un trouble de l’audition pouvait influencer notre capacité intellectuelle. Une chose est sûre: dans le cerveau, le cortex auditif, responsable du traitement des impressions sensorielles du système auditif, est directement relié aux régions du cerveau chargées de l’apprentissage et de la mémorisation. C’est pourquoi les sensations auditives ont également une influence directe sur la capacité d’apprentissage et la mémoire.

Tandis que certaines études analysent essentiellement l’apprentissage, d’autres recherches se focalisent plutôt sur la capacité de mémorisation. Les effets sur la mémoire à court terme ont également été analysés. Des chercheurs allemands se sont notamment spécialisés dans la mesure des ondes dites alpha, enregistrées dans le cerveau. Ces vibrations rythmiques de l’activité cérébrale indiquent le niveau d’activité actuel de la mémoire à court terme.

Par exemple, plus des séries de chiffres devant être mémorisées sont complexes, plus les oscillations de ces ondes sont importantes. Etonnamment, l’intensité des ondes alpha est elle aussi influencée par la dégradation du signal vocal. Plus les informations acoustiques étaient difficiles à comprendre, plus l’activité alpha était visible. Une mauvaise audition nécessite donc les mêmes ressources cognitives que la mémorisation du contenu linguistique.

La perte auditive peut avoir des conséquences graves

Un trouble de l’audition n’affaiblit pas uniquement nos facultés cognitives; souvent, il entraîne aussi des problèmes psychiques, physiques et sociaux. Les personnes concernées reçoivent de moins en moins de stimulations intellectuelles externes. Ayant du mal à comprendre leur interlocuteur et n’osant pas demander de répéter, elles se replient alors de plus en plus sur elles-mêmes. Dans des cas extrêmes, cela peut même conduire à un isolement social, lequel représente une situation très difficile à vivre, en particulier pour les personnes âgées.

 

Diagnostiquer les pertes auditives le plus tôt possible

La perte auditive est un problème de santé très répandu, mais souvent sous-estimé. Lorsque la faculté auditive se dégrade, la capacité de mémorisation, comme cela a déjà été évoqué, finit par en pâtir, et ce, à court ou à long terme. C’est pourquoi il est important d’intervenir dès les premiers signes, même s’ils sont légers, voire à peine perceptibles. Le fait de ne pas ou de ne plus entendre correctement les bruits domestiques typiques tels que le ronronnement du réfrigérateur, la sonnette de la porte ou la sonnerie du portable peut être annonciateur d’un début de perte auditive. Il est recommandé aux personnes qui ne sont plus capables de suivre des conversations en tête-à-tête, au restaurant ou dans un groupe de personnes, de faire contrôler leur audition.

Un simple test auditif suffit pour savoir si une perte auditive existe ou non. En fonction des résultats, des mesures adaptées peuvent être envisagées pour restaurer la faculté auditive, si cela s’avère nécessaire. Les appareils auditifs sont un module utile permettant d’améliorer la faculté auditive de manière significative. En outre, ils sont faciles à manipuler et garantissent confort d’utilisation et discrétion. La détection et le traitement précoces des problèmes d’audition sont déterminants pour lutter contre la dégradation menaçante des capacités cognitives, communicatives et sociales.

 

Audition et mémoire: comment les troubles auditifs nuisent-ils à notre capacité de mémorisation?
3.3 - 4 Ratings