Entretien personnel gratuit

080 080 08 81

Lundi - vendredi : 08h00 - 20h00

Prenez rendez-vous

Les appareils auditifs au service des personnes

Les prothèses auditives existent depuis déjà plus de 200 ans. Au cours des années, un nombre croissant de modèles a été développé. Avec l’apparition des appareils auditifs numériques, ceux-ci sont devenus de plus en plus petits, jusqu’à pouvoir être portés dans l’oreille de manière presque invisible à l’heure actuelle. Ainsi, chaque personne malentendante peut trouver l’appareil qui lui convient.

De l’entonnoir au modèle polyvalent

Les prothèses auditives du 18e siècle n’étaient rien de plus qu’un tube en forme d’entonnoir guidant le son directement vers le conduit auditif. Le son pouvait ainsi être tout de même amplifié de 20 à 30 décibels. Cette version primitive de l’appareil auditif fut révolutionnée en 1898 avec l’invention du premier appareil auditif électronique. Il fallut cependant attendre encore 40 ans pour que ces appareils électroniques puissent être utilisés par le grand public. Lorsque les premiers transistors furent intégrés dans les appareils auditifs dans les années 50, ceux-ci purent être conçus dans un format plus petit et avec une plus faible consommation d’énergie.

L’apparition des processeurs numériques de signaux (DSP) à la fin des années 1970 permit leur intégration dans la conception d’appareils auditifs numériques. Le premier appareil auditif DSP fut présenté au public en 1988. Les premiers appareils auditifs complètement digitaux sortirent enfin au milieu des années 90. Grâce à l’économie de poids et de taille faite par rapport aux anciens appareils, de nouveaux modèles purent être développés.
Eine Übersicht über unterschiedliche Hörgeräte

Des appareils auditifs pour différents besoins

On distingue généralement deux types d’appareils auditifs, le contour d’oreille et l’intra-auriculaire, qui peuvent être eux-mêmes classés en différentes catégories, présentant toutes des avantages intéressants. Le choix du type d’appareil qui vous convient dépend de plusieurs facteurs. Il faut tout d’abord noter que tous les appareils ne conviennent pas à chaque forme de surdité, mais vos goûts personnels concernant les conditions d’utilisation seront également un critère décisif.

Les appareils contour d’oreille : des prothèses auditives polyvalentes

Les appareils portés derrière l’oreille (BTE) sont pour ainsi dire le modèle classique parmi les prothèses auditives. L’appareil lui-même se place là où son nom le laisse supposer, c’est-à-dire derrière l’oreille. Il est relié à l’otoplastique (embout auriculaire) par un conduit acoustique, qui se place dans l’oreille de l’utilisateur. Avec leur volume relativement grand, les appareils BTE offrent plus de place pour l’électronique que les prothèses auditives plus petites, ce qui leur permet de s’adapter à chaque degré de perte d’audition.

Les appareils mini BTE sont une version plus petite des appareils BTE qui disposent d’un conduit acoustique particulièrement petit. Grâce à leur petite taille, ils offrent surtout l’avantage d’être plus discrets que les variantes classiques.

L’appareil auditif Receiver-in-Canal (RiC) est une autre variante de l’audioprothèse BTE. Sur ces appareils, le convertisseur acoustique lui-même n’est pas intégré à l’appareil mais se trouve placé directement dans le conduit auditif, près du tympan, et relié à l’appareil par un câble très fin. La distance que le son doit parcourir étant plus faible, les pertes lors de la transmission sont moins importantes, ce qui entraîne au final une meilleure qualité de son. De plus, les appareils RiC ne nécessitent pas d’otoplastique, lequel peut éventuellement causer des irritations ou des inflammations chez l’utilisateur.

Des appareils intra-auriculaires à peine visibles

Les appareils intra-auriculaires (ITE) offrent un avantage majeur : ils sont si petits qu’ils peuvent être intégralement portés à l’intérieur de l’oreille. Il leur est ainsi possible d’exploiter les avantages anatomiques de l’oreille. Ils sont cependant plus adaptés aux pertes auditives légères à moyennes, car le microphone et l’écouteur se trouvent proches l’un de l’autre, ce qui peut entraîner de légers effets Larsen. Un problème pouvant également survenir est l’effet dit « d’occlusion ». Le conduit auditif étant presque complètement obstrué par l’appareil auditif, les bruits engendrés par le corps s’insinuent davantage qu’en temps normal, via le conduit auditif jusqu’au tympan. De ce fait, l’utilisateur perçoit sa propre voix de manière amplifiée.hoergeraete1

Les appareils ITE classiques sont également appelés intra-conque. Ceux-ci se situent dans le pavillon de l’oreille et sont ainsi relativement visibles depuis l’extérieur. De nombreux fabricants proposent pour cette raison les appareils ITE dans différentes teintes chair, afin que ceux-ci soient aussi discrets que possible. Du fait de leur taille, ils disposent souvent d’un microphone directionnel ou d’un régulateur de volume et sont plus simples à utiliser que les variantes plus petites.

Les appareils “In-the-Canal”, ou appareils intra-canal, sont des variantes plus petites et donc plus discrètes. Celles-ci se placent dans le conduit auditif et s’intègrent à celui-ci jusqu’à son bord, devenant ainsi difficiles à repérer. Les possibilités techniques de ces appareils sont légèrement plus restreintes que celles des appareils ITE traditionnels. Cependant, ils offrent une autonomie de batterie plus élevée que celle des plus petits appareils ITE, ainsi que de nombreuses possibilités techniques comme, entre autres, divers programmes d’interaction avec l’environnement.

Les plus petits appareils s’insèrent profondément dans le conduit auditif, devant le tympan. Ils sont presque invisibles de l’extérieur. Du fait de leur petite taille, les appareils Completely-in-Canal (CIC) ne sont cependant indiqués que pour les faibles pertes d’auditions. Les piles de ces audioprothèses, minuscules, doivent être en outre changées fréquemment. Les pertes d’audition de faible ampleur peuvent être compensées de manière optimale par les appareils auditifs CIC, car ceux-ci disposent de différentes possibilités de programmation.

Un appareil auditif adapté à chaque forme de surdité

Plusieurs facteurs s’avèrent décisifs dans le choix d’un appareil auditif adapté. Tout dépend d’une part de l’importance de la perte d’audition, car l’utilisation d’un modèle BTE entre souvent seule en ligne de compte en cas de problèmes d’audition sévères. D’autre part, vos préférences personnelles doivent également être prises en compte, car l’appareil auditif doit aussi répondre à vos attentes en termes d’esthétique. Le large choix d’appareils disponibles aujourd’hui vous permettra de trouver très exactement l’appareil correspondant à vos besoins.

Vous souhaitez obtenir des informations plus détaillées sur les appareils auditifs et l’ouïe ? Alors commandez le paquet découverte gratuit. Celui-ci contient un échantillon d’une aide auditive, des explications détaillées sur l’ouïe et les appareils auditifs ainsi que des informations utiles sur le remboursement des assurances sociales et bien plus encore.

Commandez gratuitement le paquet découverte maintenant.

Les appareils auditifs au service des personnes
Artikel bewerten